• Imprimer cette page

Les objectifs inscrits au Schéma directeur du RER A

Le schéma de modernisation du RER A prévoit de créer des garages de rames adaptés aux exigences des lignes A et L. 

La solution technique proposée devra répondre à plusieurs attentes des usagers :
  • limiter les suppressions liées à la circulation de trains vides.
  • améliorer la ponctualité des trains, en cas de perturbation sur le reste de la ligne. En cas de suppression ou retard important d’un train en provenance de Paris, les rames garées en réserve permettent d’alimenter la ligne par des trains à l’heure.  
  • proposer des trains propres au départ de Cergy-le-Haut, grâce à la nouvelle machine à laver. Actuellement, sur le RER A, il n’existe pas de machine à laver sur les branches de Poissy et de Cergy. Les rames sont donc lavées ailleurs sur la ligne, sur le domaine RATP, ce qui nuit à la propreté extérieure des trains et complexifie l’organisation de l’activité de nettoyage.
  • faciliter l’entretien du matériel roulant. Un atelier de maintenance est justifié à proximité des garages : la probabilité de dysfonctionnement au démarrage ou au garage est plus importante qu’en circulation et les réparations pourront être effectuées sans déplacement inutile.
 
Les études de définition du projet sont financées par l’Etat et la Région Ile-de-France. En lien avec le Syndicat des Transports d’Ile de France, Réseau Ferré de France et SNCF Transilien ont cherché une solution permettant de répondre à ces objectifs.
 
Il est proposé de créer des positions de garage de rames en arrière-gare du terminus de Cergy-le-Haut, sur la commune de Courdimanche.

 

Schéma directeur du RER A - Les autres projets d’amélioration de la branche de Cergy à l’horizon 2018

> la création d’une 4ème voie à quai pour faciliter le retournement des trains en gare de Cergy-le-Haut et améliorer la gestion des conflits de circulations qui peuvent générer des perturbations. La 4ème voie permettra ainsi de résorber les petits retards (jusqu'à 15 minutes) ;

> la banalisation des voies entre Sartrouville et Nanterre-Préfecture. Cette modification de l’infrastructure permet aux trains d’emprunter chacune des deux voies dans les deux sens en cas d’incident sur l’une des voies ;

> la création d’installations de retournement à Nanterre-Université permet d’y arrêter et de retourner trois trains supplémentaires tout en offrant une correspondance en gare avec la branche de Saint-Germain-en-Laye et avec les trains de la ligne L3 vers la gare de Paris - Saint-Lazare.

Voir ici la délibération du Conseil du STIF du 6 juillet 2011 portant sur la définition du contenu des Dossier d'Objectifs et de Caractéristiques Principales (DOCP), des schémas de principe et des avant-projets.