Lire les avis

Retrouvez ci-dessous l’ensemble des avis émis et les réponses apportées par RFF au cours de la concertation.
Pour faciliter votre recherche, les éléments ont été classés en différentes thématiques (le projet, la concertation, l'intégration urbaine). N’hésitez pas à utiliser le filtre ci-dessous.

  • Concernant le projet Jeudi,23 Octobre 2014 - 17:37
    Ludovic Bailly
    Lors des différents ateliers vous nous avez présenter des schémas de coupe, sur lesquels on observe des murs de réfend. Le 15 octobre dernier vous nous avez dit qu'ils feraient une dizaine de mètres...
    Pourriez-vous être plus précis et nous donner la hauteur exacte (partie visible + partie enterrée) ?

    Réponse :

    Les refends sont d'une douzaine de mètres de haut . Cela dépend de la hauteur du terrain naturel par rapport au fond de la tranchée. Une douzaine de mètre de fondation complémentaire seront nécessaires soit une hauteur totale, construite en paroi moulée, d'environ 24 m.
  • Concernant l'int√©gration urbaine Mercredi,22 Octobre 2014 - 21:23
    Julien Croce
    Bonjour,

    Afin d'appréhender et/ou mesurer précisément les nuisances des projets/solutions prévus en arrière gare de Cergy-le-Haut sur la commune de Courdimanche, il est nécessaire de prendre en compte et/ou modéliser TOUTES les nuisances en arrière gare, afin de les comparer à la situation actuelle :

    1/ Pour la solution dite des "aménagements combinés", j'identifie :

    - Les manŇďuvres de garages X 3 le soir (passages de 2 √† 6 voies) pour les riverains du bout de l'emprise actuelle notamment,
    - Les manŇďuvres de d√©-garages au petit matin X 3 (passages de 2 √† 6 voies) pour les riverains du bout de l'emprise actuelle notamment,
    - Les nuisances nocturnes X3 causées par l'alimentation électrique des rames laissées souvent allumés (et de façon quasi continu en période de froid), et plus particulièrement le bruit sourd de la ventilation,
    - La prise en compte de tous les retournements de trains qui se feront désormais en arrière gare.

    2/ Pour la solution nouvelle RFF, j'identifie :

    - mêmes nuisances que celles décrites ci-dessus pour les riverains du bout de l'emprise actuelle notamment,
    - plus de nuisances pour les Toscanes (passage de 1 a 2 positions),
    - différentiel extrême pour les riverains placés de part et d'autre de la nouvelle tranchée à creuser, entre le passage d'une situation actuelle paisible avec un référentiel digne de la campagne (44dB de jour / 44dB de nuit mesurés allée de la chandelle), et la situation nouvelle de 6 trains avec garages/dé-garages, ventilation de nuit, et toute la journée des retournements de trains.
    - Temps de travaux bien plus longs avec cette solution que celle dans l'emprise actuelle : donc un écart de mise en service encore plus important avec le projet de 4ème voie à quai......
    - √Čvacuation des terres (bruit continu, poussi√®res,...) PAR LE GOLF (mettant en p√©ril son activit√© √† 18 trous donc sa survie tout court), ou par la rue Vielle Saint-Martin √† proximit√© imm√©diate de nombreuses maisons.
    - nouvelles nuisances de cadre de vie (fini les promenades à ce endroit, fini la "plaine de jeu" l'été à cet endroit, chemin de passage compromis à l'avenir)
    - risques d'insécurité accrus
    - nouvelles nuisances visuelles : éclairage de la zone ferroviaire éclairant également les jardins des riverains.

    Ainsi :

    1/ Pouvez-vous confirmer cette lecture des nuisances, ou quelle est votre propre lecture ?
    2/ Pouvez-vous confirmer la solution qui est la moins source de nuisances ?
    3/ Pouvez-vous affiner pour chaque solution la mise en service des travaux ?
    4/ Inscrire la couverture comme inhérente à ces projets n'est elle pas le meilleur moyen de limiter voir d’annihiler la majeure partie des nuisances décrites ?
    5/ Inscrire la couverture comme inhérente à ces projets n'est elle pas le meilleur moyen de sortir de la concertation avec un accord Riverains/Commune garantissant voir accélérant les délais prévus ?
    6/ Inscrire la couverture comme inhérente à ces projets n'est elle pas le meilleur moyen de limiter drastiquement les risques que constituent pêle-mêle : confrontation longue, lecture d'un projet conflictuel par le STIF, le garant, le commissaire enquêteur, l'AE, risque de recours, risque de délais,...

    Merci pour vos réponses,

    Cordialement.

    Réponse :

    1/ Pouvez-vous confirmer cette lecture des nuisances, ou quelle est votre propre lecture ?
    2 types de nuisances acoustiques ont bien été identifiées : celles liées au bruit de chauffe des trains (ventilation, climatisation, moteur) et celles liées au bruit de circulation (roulement, freinage). Le bruit de chauffe est, depuis 2011, le problème acoustique qui a été principalement remonté par les riverains et nous nous sommes attachés à le mesurer et le réduire.
    En appliquant la réglementation sur le bruit de voisinage il est apparu qu'une couverture est nécessaire en arrière du boulevard du Golf. Pour les Toscanes dans le cas d'une solution avec plus de rames stationnées devant les immeubles des protections de façade ont été proposées.
    Le bruit de roulement est aujourd'hui très faible et pourrait être plus important avec l'augmentation des mouvements en arrière gare (toujours à faible vitesse néanmoins). Ce bruit sera mesuré par un point de mesure dédié puis évaluer en fonction du nombre de mouvements projetés ceci afin d'examiner, si des mesures de protection sont nécessaires, et lesquelles.
    Pour les nuisances liés à la lumière et autres, elles ont considérablement diminuées avec la couverture. Le cadre de vie actuel s'en trouverait préservé, et amélioré d'un point de vue acoustique.
    Pour les travaux nous vous référons à la présentation du 12 novembre avec les déblais et leurs évacuations. L'ensemble des précautions de sécurité seront alors prises et le plan d'évacuation sera vue avec la commune.
    2/ Pouvez-vous confirmer la solution qui est la moins source de nuisances ?
    La solution des Linandes maintient la situation actuelle avec la gêne liée au bruit de chauffe exprimée par les riverains.
  • Concernant la concertation Mercredi,22 Octobre 2014 - 20:23
    françoise danvy
    Bonjour,
    au cours des précédentes discussions, nous citons
    - les ¬ę¬†pavillons¬†¬Ľ,
    - les ¬ę¬†Toscanes¬†¬Ľ,
    - ¬ę¬†l'¬†h√īpital¬†¬Ľ ‚Äď
    il serait intéressant de mettre en évidence le nombre de personnes ou de familles personnellement touchées par le problème du bruit, par rapport aux différents espaces
    vous pourrez ajouter, également, un chiffre pour les logements universitaires qui sont actuellement en construction, et penser aux édifices qui sont prévus (très prochainement) au niveau du tunnel actuel -
    cela fait effectivement beaucoup de personnes qui seront incommodées, si vous ne prévoyez pas une couverture tout le long des voies -
    une habitante des Toscanes qui souffre, actuellement ,des rames en voies de garage
    merci pour la discussion que nous pourrions avoir à ce sujet à la prochaine réunion
  • Concernant le projet Lundi,20 Octobre 2014 - 15:05
    KARINE MAITRE
    lors de la derni√®re r√©union du 08/10, j'ai √©t√© tr√®s surprise de voir RFF/STIF/SNCF tr√®s "port√©s" sur leur solution technique qui nous a √©t√© pr√©sent√©e comme √©tant l'une des moins ch√®re. A-t-on compl√®tement oubli√© que la solution qui nous a initialement √©t√© pr√©sent√©e √©tait de 110 M‚ā¨? On veut nous faire croire maintenant qu'au final une solution quasi identique ne co√Ľte plus que 60-80M‚ā¨ et que du fait de son faible co√Ľt il y a de forte chance que ce soit celle qui sera retenue! j'ai du mal √† suivre le cheminement qui consiste de passer d'un projet √† 110M‚ā¨ qu'on nous pr√©sentait comme n√©cessaire soit maintenant pass√© √† 60-80M‚ā¨ et qu'il soit tout aussi n√©cessaire, mais de facto encore moins efficace que le projet initial. je pense qu'il y a offense √† notre esprit de synth√®se, d'analyse et √† notre intelligence. De la √† laisser penser qu'un autre projet, peut-√™tre du co√Ľt initial ou peut-√™tre √† peine moins cher, mais en tout cas moins nuisible ne soit pas possible.

    Réponse :

    L'enjeu de cette concertation est de ne pas raisonner sur un seul param√®tre uniquement. L'atelier du 15 traitait du cout des solutions par rapport aux gains d'exploitation que nous avions vu dans l'atelier du 1er octobre. Par ailleurs, lors du prochain atelier du 12 novembre, nous traiterons un dernier param√®tre essentiel : l'int√©gration environnementale. Et la synth√®se √©galement faite en r√©union publique le 26 novembre prochain. Il est trop t√īt pour prendre une orientation.

    Nous avons présenté et discuté avec vous les tableaux de synthèse. Sur les effets environnementaux le travail sur les mesures acoustiques et les couvertures de voies est en cours car il sera réalisé avec les participants du prochain atelier.
    La solution initiale étant appréciée comme moins intéressante en rapportant ses bénéfices à son cout et ses impacts il s’agit aujourd’hui essentiellement de comparer ces 3 solutions entre elles (nb. les solutions des Linandes et aménagements combinées ont été proposées par Rail Concept en lien avec la Marie et les Hérissons)
  • Concernant l'int√©gration urbaine Dimanche,19 Octobre 2014 - 21:33
    Thomas DOUET
    Vous nous avez présenté des couvertures dites "lourdes" lors du dernier atelier.
    Pouvez-vous nous indiquer s'il est possible de construire au dessus de ces couvertures? Si oui, combien d'étages? Sinon, cela nécessiterait-il des travaux importants?
    Cordialement,

    Réponse :

    Les couvertures pr√©sent√©es n'ont pas pour objectif de supporter des bat√ģments. Si elles devaient en supporter les poutres (buton) devraient √™tre bien plus √©paisses ce qui n√©cessiterait de renouveler toute la couverture.
    Ces couvertures ont été étudiées de manière exploratoire pour avoir une idée de leur cout et leur faisaiblité technique. La décision de les réaliser ou pas dépendra des résultats des études accoustiques qui seront examinées lors du prochain atelier du 12 novembre ainsi que d'un chiffrage consolidé.
  • Concernant l'int√©gration urbaine Dimanche,19 Octobre 2014 - 21:27
    Thomas DOUET
    Suite à la construction et mise en service de la 4ième voie, comment vont se faire les retournements des trains, en particulier les RER A?
    - à quai comme aujourd'hui?
    - en arrière gare sur les deux voies centrales, comme indiqué sur le fichier attaché?
    A quelle fréquence ces retournements auront-ils lieu?
    Cordialement

    Réponse :

    Comme indiqué lors de l'atelier du 15 octobre les mouvements de retournement des RER A se feront en arrière gare en heure de pointe ( c'est à dire entre 7h30 et 9h et 17h et 20h). Pour l'exploitation en heure creuse les études sont en cours les retournements pourront se faire à quai ou se feront en arrière gare. Les Transiliens se retourneront toujours à quai.
  • Concernant le projet Mercredi,08 Octobre 2014 - 21:35
    Julien Croce
    Lors de l'atelier du 1er octobre, vous avez acté que le remisage des trains de la ligne L3 ne posent pas de problèmes particuliers et continueront d'être stockés principalement entre Saint-Lazare et Achères.

    On se concentre donc sur le remisage des RER A.

    Dans votre présentation lors de cette atelier (disponible ici : http://rera-cergygarages.fr.staging.rff.lbn.fr/sites/www.rera-cergygarages.fr/files/rff/mediatheque/presentation_diffusee_par_rff_-_atelier_3_-_1.10.14.pdf)

    vous indiquez en page 15 que votre nouvelle solution permettra le référentiel suivant:

    - 12 positions à Cergy dont une pour la réserve montée
    - 1 position à Achères

    Or, en page 22, vous décrivez l'apport de la solution dite des "aménagements combinés", de la façon suivante :

    - 10 positions à Cergy dont une pour la réserve montée
    - 3 positions à Saint Christophe
    - 1 à Achères (équilibre pointes)

    Ma question est la suivante :

    Pourquoi dans la 1ère solution, il y a 12 positions vers Cergy, ce qui nécessite encore 1 position à Achères (donc un référentiel optimum de 13), alors que dans la 2ème solution, malgré les 13 solutions vers Cergy, vous indiquez qu'il est encore nécessaire d'avoir 1 position à Achères (soit un référentiel optimum qui passe ici à 14).

    Merci pour votre correction, ou vos explications.

    Cordialement,

    Réponse :

    La différence provient d'un déséquilibre entre l'heure de pointe du matin et l'heure de pointe du soir à Cergy :
    - le matin 12 trains du RER A prennent leur service commercial à Cergy,
    - le soir 11 trains du RER A finissent leur service commercial à Cergy,
    - il faut donc amener 1 train du RER A en fin de service (ou début de service suivant) pour alimenter l'heure de pointe du lendemain.

    Dans le cas o√Ļ 12 positions seulement sont disponibles √† Cergy, ce train est naturellement amen√© d'Ach√®res √† Cergy avant la pointe du matin. Ach√®res sert √† la fois de lieu de garage pour la branche de Cergy et de stockage pour l'√©quilibre des rames entre les diff√©rentes branches du RER A.
    Dans le cas o√Ļ 13 positions sont disponibles √† Cergy, ce train d'√©quilibre peut :
    - soit être amené le matin avant la pointe, auquel cas la 13ème position n'est que peu utilisée (garage pour une durée limitée),
    - soit être amené la veille au soir après la pointe, auquel cas la 13ème position est utilisée pour une durée plus longue, mais il faut que le train d'équilibrage soit disponible avant la fin du service pour éviter d'étendre la période de circulation sur la branche de Cergy (période de fermeture de la ligne pour maintenance).

    Le mouvement d'équilibre peut être fait indifféremment avant l'heure de pointe du matin ou après l'heure de pointe du soir avec des avantages et des inconvénients dans chaque cas :
    S'il est fait avant la pointe du matin :
    - avantage 1 : le train est injecté directement à Cergy et évite un mouvement d'aller-retour d'un train entre St Christophe et Cergy-le-Haut (- 3,6 train.km par jour soit 756 train.km par an),
    - avantage 2 : le train garé à Achères peut être maintenu (petite maintenance) avant la pointe du matin (non évalué),
    - avantage 3 : l'équilibrage en fin de pointe du soir par le site d'Achères est relativement accessible par les branches de Cergy, Poissy et St Germain-en-Laye (non évalué)
    - inconvénient : le train supplémentaire stocké à Achères au lieu de St Christophe présente une probabilité de suppression plus importante (+ 3 suppressions par an)

    S'il est fait après la pointe du soir :
    - avantage : le train présente une probabilité de suppression moindre à St Christophe qu'à Achères (- 3 suppressions par an)
    - inconvénient 1 : le train supplémentaire induit un mouvement supplémentaire d'aller retour entre St Christophe et Cergy-le-Haut (+ 3,6 train.km par jour soit 756 train.km par an)
    - inconv√©nient 2 : le mouvement suppl√©mentaire le soir peut n√©cessiter d'√©tendre la p√©riode d'ouverture de la ligne dans le cas o√Ļ le train d'√©quilibre ne serait pas disponible √† Ach√®res avant 1h00 du matin (non √©valu√©)
    - inconvénient 3 : le train ne peut être maintenu (petite maintenance) avant la pointe du matin (non évalué)

    Au final, le maintien du mouvement d'équilibre en pointe du matin (donc garage à Achères pour ce seul train) présente des avantages économiques supérieurs à être maintenu à Achères dans le cas du scénario de garages répartis entre Cergy-le-Haut, Cergy St Christophe et Achères.
  • Concernant le projet Mercredi,08 Octobre 2014 - 21:15
    Julien Croce
    Bonjour,

    Dans le CR de l'atelier du 10/09 il est indiqué : "RFF va examiner la faisabilité d'une couverture légère".

    Quelles sont, à ce jour, vos avancées et vos propositions en matière de couverture totale légère du bout de l'emprise actuelle au pont (relatif à la solution Rail Concept des emprises "Cergy-le-Haut / Cergy-Saint-Christophe"

    Merci.

    Réponse :

    Cette possibilité de couverture légère est aujourd'hui en cours d'étude, suite à l'émergence de solutions alternatives au cours de la concertation. Des proposition sur ce sujet seront présentées en novembre lors de l'atelier concernant l'intégration des différentes solutions.
  • Concernant le projet Vendredi,03 Octobre 2014 - 16:39
    Marc GLATRON
    Bonjour,
    J'ai eu l'occasion d'écouter la présentation du débat publique relatif au Port Seine Métropole Ouest (PSMO) qui prévoit la création d'un port multimodal vers Archères.
    Il appara√ģt, qu'un acquis consid√©r√© par le projet, je cite M.Rouque (PDG Port de Paris): le site disposait d'une "bonne capacit√© ferroviaire".
    Et d'être précisé que des voies sont déjà existantes et parallèles au RER A (voir schema p5: http://psmo.debatpublic.fr/sites/debat.psmo/files/synthese_dmo_web.pdf ).

    Ceci établit, je comprends que la destination initiale de ces convois serait Achères, plateforme de triage située en immédiate proximité. Si tel est le cas, cela veut dire que la portion entre PSMO et Achères pourrait être commune avec le RER A.
    1. Ce point peut il être confirmé ? Et si infirmé de préciser quelle interconnexion sera utilisée.

    Il est aussi convenu que le port offre des opportunités de développement économiques et urbaines. Ceci devrait donc encore renforcer la demande en capacité pour les usagers du RER A ou de la ligne L.

    Nous avons donc un projet qui induit une demande croissante sur une ligne RER A déjà saturée et dans le même temps, selon que l'interconnexion se fait sur un tronçon commun ou non, une demande de transport 'fret' qui impact (dégrade) la capacité déjà insuffisante de cette même ligne.

    2. Comment est-ce abordé ? Qu'en pensent la SNCF et le STIF exploitant ou donneur d'ordre sur cette ligne ?

    3. Comment sont organisés les échanges entre ces acteurs pour aboutir à une co-exploitation de ce tronçon, voir de la ligne sur une plus grande distance ?

    Merci
  • Concernant la concertation Jeudi,02 Octobre 2014 - 20:34
    Julien Croce
    Bonjour,

    Pouvez-vous publier la présentation complète RFF de l'atelier du 01/10/14 ?

    merci.
  • Concernant le projet Jeudi,02 Octobre 2014 - 10:52
    Marc GLATRON
    Bonjour
    Lors de l'échange du 1/10, le tableau de synthèse présenté portant le nombre de trains impacté en appliquant les statistiques de distribution des causes d'annulations des trains en fonction de leur origine (ex: 10% si Stationné à Ahchères) mérite d'être complété par 3 données:
    1/ - En situation actuelle: Le nombre de trains concernés.
    2/ - De donner le contexte global. Donc de présenter le volume total de trains annulés sur les quelques 4600 départ de la ligne.
    3/ - De donner le nombre de train annulés pour les 5 ou 10 principales causes (ex: Si Achères representerait 221 Trains annulés sur les 4600, sur les 40000 incidents mentionnés par an, les annulations pour causes d'avarie matériel, incidents voyageurs ou autre représentent combien d'annulations ? (Ex: 2000 pour avarie; 7000 pour incidents voyageurs ...).

    Quand proposez vous de partager ces éléments et de mettre à jour les documents avec ces 'références' ?

    Cela s'applique pour les annulations mais aussi les retards.

    Merci

    Réponse :

    L'enjeu de la concertation est de trouver un projet qui permettra de résoudre au mieux un des facteurs de pertubations sur la branche de Cergy que sont les mouvements à vide depuis Achères.
    Le RER A souffre de plusieurs disfonctionnement que le schéma directeur du RER A vise à traiter avec différents projets.
    Pour traiter celui l√† nous recherchons avec les participants √† la concertation la solution r√©pondant au mieux √† ce probl√®me tout en ayant un co√Ľt et des effets sur l'environnement proportionn√©.
    Ainsi il n'est pas nécessaire pour comparer les solutions entre elles pour évaluer la plus pertinente d'examiner le poids de ce problème par rapport aux difficultés du RER A.
  • Concernant la concertation Dimanche,14 Septembre 2014 - 17:01
    Marc GLATRON
    Bonjour
    Au 10 septembre le site releve 155 questions dont 32 ont un commentaires de RFF.
    Nombres de questions n ont pas de reponses dans les commentaires et les autres restent en suspend. Commment seront elles traitees et quand en regard du calendrier?
    Merci
  • Concernant le projet Jeudi,11 Septembre 2014 - 20:57
    de Courdimanche Les Hérissons
    Bonjour,

    Le plan publié ce jour de la nouvelle solution RFF (à cette URL : http://rera-cergygarages.fr.staging.rff.lbn.fr/documentation/plans-des-4-solutions-de-garage) ne contient pas, il nous semble, les 2 positions (attendues en bleu) prévues dans l'emprise actuelle (la position existante et le prolongement de la 4ème voie). En effet, il y a uniquement les 6 positions, schématisées en bleu, celles situées en bout, après le pont.

    Pouvez-vous apporter un plan complet, soit en la publiant sur le site, soit à l'adresse e-mail des Hérissons svp ? lesherissonsdecourdimanche@gmail.com

    En vous remerciant,

    Le CA des Hérissons de Courdimanche
  • Concernant le projet Jeudi,11 Septembre 2014 - 13:35
    Julien Croce
    Bonjour,

    Pouvez vous actualiser le site avec :

    - le nouveau projet RFF et schéma
    - l’alternative Rail Concept LINANDES
    - l’alternative Rail Concept Emprises couvertes

    Cdt,
  • Concernant le projet Lundi,08 Septembre 2014 - 23:18
    Eric PERRAUD
    Avez-vous prévu un budget pour indemniser les riverains de la perte de valeur de leurs habitations ?

    Quelles conséquences pour le golf de Cergy ? On imagine mal les golfeurs attirés par un environnement ferroviaire.

    Il faut quand même être très tordu pour imaginer mettre des voies de garage plus une machine à laver au milieu d'une zone résidentielle avec un golf a proximité alors que des hectares de terrains sont disponibles à quelques km dans le vexin.

    Réponse :

    RFF applique la doctrine "Eviter, r√©duire, compenser" dans la mise en Ňďuvre de son projet. Ainsi, avant d'√©valuer le pr√©judice financier que le Golf ou les habitants pourraient √©ventuellement subir, l'enjeu est d'abord d'√©viter qu'une des solutions ne l'impact, tant pendant les travaux qu'une fois le projet r√©alis√©, ensuite de r√©duire les √©ventuels impacts (mesures de protection acoustiques etc...).C'est le travail que nous faisons en concertation avec les riverains pendant la conception du projet. Enfin, si des impacts r√©siduels persistent les personnes s'estimant l√©s√©es peuvent se tourner vers le Tribunal Administratif pour demander une indemnisation.