Lire les avis

Retrouvez ci-dessous l’ensemble des avis émis et les réponses apportées par RFF au cours de la concertation.
Pour faciliter votre recherche, les éléments ont été classés en différentes thématiques (le projet, la concertation, l'intégration urbaine). N’hésitez pas à utiliser le filtre ci-dessous.

  • Concernant le projet Dimanche,22 Juin 2014 - 18:15
    Dominique Clavequin
    Pendant la première réunion de concertation, la question de l'allongement et de l'élargissement de la tranchée ouverte et de l'évacuation des matériaux exédentaires a été évoquée, sans donner lieu à une réponse précise de la part de RFF. Afin de mieux éclairer la concertation et les décideurs,

    - RFF peut-il fournir un chiffrage du volume des déblais qu'il faudra traiter ?
    - le terrain o√Ļ se situe le futur garage de rames est enclav√©. Dans quelle mesure cet enclavement est-il en mesure de retarder ou compliquer l'√©vacuation des d√©blais¬†?
    - Peut-on avoir un chiffrage des co√Ľts sp√©cifiquement li√©s √† l'√©vacuation des d√©blais ¬†?
    - l'évacuation des déblais se fera-t-il par voie routiere ? Laquelle ou lesquelles ?
    - faudra-t-il adapter le réseau routier existant ? (aménagement de la rue vielle saint martin ou création d'une nouvelle voie d'accès)
    - Peut-on avoir un plan de la circulation des camions de transport des matériaux exédentaires, du chantier jusqu'au(x) site(s) de stockage des déblais ?
    - RFF peut-il fournir un chiffrage du nombre de rotation prévues  par jour  ?
    - RFF peut-il donner une estimation de la durée totale de la phase d'évacuation des déblais ?
    - Quel sera l'impact de l'√©vacuation des remblais sur l'environnement (usure du r√©seau routier ‚Äď pollution en terme d'√©mission de gaz ‚Äď pollution en terme de poussi√®res ‚Äď pollution sonore ‚Äď pollution en terme d'odeurs)
    - L'impact environnemental de l'évacuation des déblais fera-t-il l'objet d'un chiffrage et sera-t-il pris en compte dans le bilan socio-économique du projet ?
    - Quelles mesures permettront de réduire les nuisances induites par l'évacuation des matériaux exédentaires sur les populations qui se trouveront sur le trajet des transports ?
  • Concernant le projet Dimanche,22 Juin 2014 - 17:09
    Dominique Clavequin
    La création du garage de rames concerne un terrain qui jouxte le Golf de Courdimanche (voir document joint).

    Pendant toute la durée des travaux, les nuisances en terme de bruit, poussières et vibrations vont être importantes pour les clients du golf.

    Une certaine désaffection des golfeurs est donc certaine, sachant que le calme et un environnement paysager sont un des attraits majeurs de ce sport.

    Cette désaffection aura des répercussions sur l'équilibre financier d'une entreprise qui fait partie prenante de la ville de Courdimanche, par son apport paysager et économique.

    La mise en faillite de cette entreprise aurait des conséquences non seulement pour elle-même et pour ses salariés, mais également pour la commune.

    Une question concernant les conséquences des travaux sur la société du golf a été posée à RFF au cours de la première séance de concertation.

    La réponse donnée : "le golf devra constituer un dossier et faire la preuve du préjudice subi. Une instance décidera de la suite à donner à une éventuelle demande d'indemnisation" peut-elle être complétée afin d'éclairer la concertation ?

    - par quels moyens le golf pourrait-t-il prouver le lien entre la désaffection de ses clients et les travaux de création du garage de rames ? (constat d'huissier, témoignages ?)
    - qui supporterait les co√Ľts de l'√©tablissement de ces preuves ?
    - quelle instance étudierait le dossier produit ?
    - dans l'hypothèse d'un préjudice économique avéré ou même d'une mise en faillite, la responsabilité en incomberait-elle à RFF ?
    - une éventuelle réparation financière serait-elle à la charge de l'état ?
    - le risque potentiel d'une telle indemnisation fera-t-il l'objet d'un chiffrage et sera-t-il pris en compte dans le bilan socio-économique du projet de garage de rames ?
    - Le préjudice subi par la commune de Courdimanche dans l'hypothèse de la mise en faillite d'une entreprise phare pour la ville en terme d'image, pourrait-il donner lieu à une indemnisation ?
    - Le risque associé pour la ville en terme de perte d'attractivité et de diminution de la valeur foncière est-il pris en compte dans le bilan socio-économique du projet ?

    Réponse :

    Les deux solutions de réalisation par extension en arrière gare veillent à impacter le moins possible le foncier du Golf. Si un impact sur son voisinage est identifié, un travail sur des mesures d’intégration pourrait être mené en collaboration avec le propriétaire. Par ailleurs, si à la suite de la mise en service du projet, l’activité du golf venait à péricliter à cause de ce dernier, le Golf pourrait saisir le tribunal administratif pour demander une indemnisation. Ce sera au Golf de réunir les preuves.
    De plus, ne peut être pris en compte dans le TRI que les faits qui sont avérés. Ici, le risque ne l'étant pas, nous ne pouvons le prendre en compte dans les calculs du TRI.
  • Concernant le projet Dimanche,22 Juin 2014 - 15:32
    Dominique Clavequin
    A quel endroit ont lieu actuellement les opérations de nettoyage des rames et les travaux de maintenance les concernant ?

    Réponse :

    Les travaux de maintenance ont lieu à Acheres, principalement et sur les autres centres de maintenance. Le nettoyage est effectué en fonction du roulement par la machine à laver se situant à Torcy (réseau RATP).
  • Concernant le projet Dimanche,22 Juin 2014 - 15:29
    Dominique Clavequin
    Dans le document remis par RFF lors que la première réunion de concertation concernant la création du garage de rames à Courdimanche, il est écrit :

    ¬ę¬†Sans cet am√©nagement (une fois le projet de 4√®me voie de Cergy le Haut r√©alis√©) : 39 trains vides circuleront par jour. Avec cet am√©nagement¬†: 15 trains vides circuleront par jour.¬†¬Ľ

    Afin d'éclairer la concertation, pouvez-vous nous expliquer en quoi le projet de 4ème voie influe sur le nombre de trains vides en circulation ?

    Réponse :

    Avec la 4ème voie, les trains devant se retourner en bout de ligne ne croisent plus les autres trains en avant gare. Ils font demi-tour en arrière gare ou à quai avec des temps de retournement plus long qui sont autant de marge d'absorption des retards.

    Ainsi la 4ème voie permet de résorber les incidents entre 10 et 13 min ce qui constitue une augmentation très sensible des gains de régularité pour les usagers. En revanche, l’allongement du carrousel impliqué par ces retournements plus long nécessite de faire monter le matin une nouvelle rame depuis Achères et donc génère un nouveau mouvement de train à vide.
  • Concernant le projet Dimanche,22 Juin 2014 - 15:16
    Dominique Clavequin
    Dans ses solutions 1 et 2 (10 positions de garage cr√©√©es) le sch√©ma directeur du RER A √©voquait des ¬ę¬†impacts fonciers¬†¬Ľ. L'horizon de mise en service des installations y est indiqu√© avec la mention ¬ę¬†sous r√©serve de proc√©dures d'acquisitions fonci√®res compatibles¬†¬Ľ.

    D'autre part, dans les documents fournis √† la premi√®re r√©union de concertation, il est dit que ¬ę¬†l'essentiel des am√©nagements sera implant√© sur un terrain appartenant √† la Communaut√© de Cergy Pontoise. Aucune acquisition de foncier n'est envisag√©e sur des parcelles priv√©es¬†¬Ľ

    Afin d'éclairer la concertation sur ce point d'une manière plus précise, pouvez-vous nous fournir un plan de cadastre mentionnant les parcelles qui vont donner lieu à des procédures d'acquisition avec mention de la nature de ces parcelles (propriété de la ville de Courdimanche - propriété de l'agglomération de Cergy-Pontoise - propriété privée) pour les variantes 1 et 2 du projet présenté à la concertation ?

    Pouvez vous nous indiquer dans chacun des cas pré-cités quelle va être la procédure suivie pour mener à bien les acquisitions ?

    Dans l'optique d'un refus de vente de la part des propriétaires, qu'ils soient une collectivité, une entreprise ou un particulier, quelle serait alors la procédure suivie et quels en seraient les délais ?

    Réponse :

    Pour les solutions proposant une extension des emprises ferroviaires en arrière gare de Cergy le Haut, la parcelle citée appartient à la Communauté d'Agglomération de Cergy-Pontoise, comme le reste du terrain. L'acquisition peut se faire à l'amiable ou par mesure d'expropriation à l'issue d'une éventuelle enquête publique (sous réserve de la solution retenue et de l'avis de l'Autorité Environnementale).
  • Concernant l'int√©gration urbaine Dimanche,22 Juin 2014 - 14:28
    Dominique Clavequin
    Le pont qui enjambe les positions de garage boulevard du Golf (voir document joint : vue vers le pont et le Rond point du Miroir) présente actuellement une pollution sonore importante quand des trains sont au stationnement ventilations et moteurs tournants.

    La multiplication du nombre des positions de garage et l'installation d'une machine à laver vont générer une augmentation notable des émissions sonores à cet endroit.

    Le bruit perçu depuis le pont et ses environs est augmenté du fait qu'il provient d'une tranchée ouverte. Les sons en provenance de ce couloir, répercutés sur les parois de la tranchée et sur la structure du pont connaissent un phénomène de réverbération et d'amplication.

    Il est à craindre que le remplacement des talus actuels par des parois verticales en dur n'augmente considérablement ce phénomène.

    Quelles mesures sont techniquement envisageables pour diminuer le bruit perçu depuis le pont et son environnement (rond point du miroir et habitations limitrophes) ?

    Ces solutions techniques permettent-elles une intégration visuelle satisfaisante du projet à cet endroit ?

    Pouvez vous nous fournir une illustration des différentes solutions possibles afin de pouvoir juger de leur impact visuel ?

    Réponse :

    Si les solutions en tranchée sont poursuivies, des vues paysagères pourront être produites une fois que les résulats des études acoustiques et l'évaluation des besoins de protections sera connu : en cas de couverture ou d'écran l'intégration payagère d'une tranchée est différente.
  • Concernant l'int√©gration urbaine Dimanche,22 Juin 2014 - 13:48
    Dominique Clavequin
    Le pont qui enjambe les voies boulevard du Golf (voir document joint à cet avis) offre à l'heure actuelle une vue dégagée sur les arbres et la coulée verte qui se trouvent dans le prolongement des positions de garage actuelles.

    C'est en lieu et place de cet espace vert que vont se situer les positions de garage prévues par le projet présenté à la concertation.

    Afin que nous puissions juger de l'impact visuel du projet depuis ce point de vue, pouvez-vous nous fournir une illustration permettant de visualiser les futures voies de garage et la machine à laver ?

    La vue est actuellement dégagée et végétalisée. Quelles solutions d'intégrations pouvez-vous techniquement envisager afin de minimiser l'impact visuel du projet ?

    Des solutions végétalisées sont-elles possibles ?

    Réponse :

    Comme √©voqu√© lors de l'atelier du 3 juillet, des mesures d'int√©grations paysag√®res seront possibles. Cependant, il est encore trop t√īt pour les lister dans le d√©tail. Nous aurons l'occasion d'aborder ce sujet de mani√®re plus approfondie lors des ateliers pr√©vus √† cet effet, courant du mois d'octobre. A la suite de cet atelier, nous serons en mesure de r√©aliser les vues d‚Äôinsertion paysag√®re du projet.
  • Concernant le projet Dimanche,22 Juin 2014 - 10:07
    Dominique Clavequin
    Le terrain choisi par RFF pour installer le garage de rames est enclavé au sein d'un lotissement et se trouve en bordure du golf. Le seul accès routier est la rue vieille saint Martin (voir document joint, rue marquée en rouge)

    Il s'agit d'une voie √©troite √† vitesse r√©duite install√©e au cŇďur d'un lotissement. Elle a fait l'objet d'installation d'infrastructures de ralentissement et de s√©curisation (chicanes, ralentisseurs, espaces sur√©lev√©s) pour prot√©ger la population des risques li√©s √† la circulation.

    - en dehors de l'accès routier existant, la création d'autres accès routiers au site est-elle prévue par RFF ? Si oui pouvez-vous nous en fournir le plan ? La création de ce (ou ces) nouveaux accès routiers donneront-ils lieu à des procédures d'acquisitions foncières ?

    - des adaptations de la rue vieille saint martin sont-elles prévues par RFF pour permettre son emprunt par les engins et camions qui devront accéder au chantier ? Si oui lesquelles ?

    - dans l'hypoth√®se o√Ļ un acc√®s routier au site devait se faire par le golf, l'impact √©conomique de l'amputation d'une partie de son terrain et les r√©am√©nagements de parcours rendus alors n√©cessaires par ce dernier feront-t-il l'objet d'un chiffrage et seront-t-il pris en compte dans le bilan socio-√©conomique du projet ?

    Réponse :

    Les chemins d'√©vacuation des terres ne seront pr√©cis√©s qu'√† l'issue des √©tudes d√©taill√©es comme le pr√©voit le calendrier de d√©finition du projet. Dans l‚Äô√©ventualit√© o√Ļ RFF serait soumis √† une enqu√™te publique, les principes seront pr√©sent√©s au publique √† cette occasion. Les co√Ľts li√©s √† la cr√©ation et la compensation de ces chemins d'acc√®s seront ainsi int√©gr√©s dans les co√Ľts d'investissement du projet, rendus publics lors de l'enqu√™te publique.
    Pour prendre en compte les remarques √©mises dans le cadre des 1√®res rencontres de la concertation et pr√©ciser ses √©tudes, le ma√ģtre d'ouvrage souhaite pouvoir lister et √©valuer l'impact des diff√©rentes solutions d'√©vacuation des terres lors des ateliers pr√©vus en octobre sur l'int√©gration environnementale.
  • Concernant le projet Dimanche,22 Juin 2014 - 09:42
    Dominique Clavequin
    Dans le document fourni par RFF pendant la premi√®re r√©union de concertation il est dit que ¬ę¬† le site identifi√© pour recevoir les voies de garage se situe sur la commune de Courdimanche. L'essentiel des am√©nagements sera implant√© sur un terrain appartenant √† la communaut√© d'agglom√©ration de Cergy Pontoise. Aucune acquisition de foncier n'est envisag√©e sur des parcelles priv√©es.¬†¬Ľ

    Pourtant il appara√ģt dans le document ¬ę¬†Cr√©ation de garages de rames sur la commune de Courdimanche - Variante 2¬†¬Ľ (voir extrait joint au pr√©sent avis) qu'une aire de retournement pr√®s de l'atelier de maintenance empi√®terait sur le terrain du golf.

    Pouvez vous confirmer ce point ?
    La parcelle concernée est-elle bien une parcelle privée ?
    Quelle serait la procédure d'acquisition foncière de cette parcelle ?
    En cas de refus de vente l'acquisition de cette parcelle donnerait-elle lieu à une procédure d'expropriation ?
    L'impact économique pour le golf de l'amputation d'une partie de son terrain donnera-t-il lieu à un chiffrage et sera-t-il pris en compte dans l'établissement du bilan socio-économique du projet ?

    Réponse :

    Pendant la phase de Schéma Directeur, un benchmark a été réalisé intégrant plusieurs solutions sur le site envisagé : avec couverture, sans machine à laver…La parcelle citée dans le Schéma directeur appartient à la Communauté d'Agglomération de Cergy-Pontoise, comme le reste du terrain. L'impact sur le golf et de la zone de passage ont été évalués pendant la concertation dans le cadre des ateliers d'octobre sur l'intégration du projet. L'impact économique sur le Golf étant pour le moment non avéré, nous ne pouvons le prendre en compte dans le bilan socio-économique du projet.
    Pour aller au-delà des propositions envisagées par RFF, la Ville de Courdimanche a sollicité un bureau d'études techniques, Rail concept, qui a pu travailler sur des alternatives possibles au projet. Ces alternatives, ont fait l'objet de l'atelier du 10 septembre 2010 et des suivants. La comparaison des projets a été réalisée sur la base d'une grille d'analyse multicritére intégrant notamment les critères listés par les riverains lors de l'atelier du 3 juillet 2014.
  • Concernant l'int√©gration urbaine Dimanche,22 Juin 2014 - 09:26
    Dominique Clavequin
    D'après les documents fournis par RFF pendant la première réunion de concertation, la solution envisagée est estimée à environ 110 millions d'euros. Elle comprend :
    9 positions de garage créées + une machine à laver (variante 1)
    9 positions de garage créées + une machine à laver + un atelier de maintenance (variante 2)

    Il nous a √©t√© dit que la couverture du site repr√©senterait un co√Ľt trop important, et que cette possibilit√© d'int√©gration paysag√®re √©tait impossible pour cette raison.

    Pourtant, le sch√©ma directeur ouvre la possibilit√© d'une solution couverte (solution 2 - voir tableau joint, extrait de la page 80 du sch√©ma directeur). Cette solution, sans machine √† laver et sans atelier de maintenance, repr√©senterait un co√Ľt de 111 millions d'euros, ce qui correspond sensiblement √† l'enveloppe budg√©taire dont disposerait RFF pour le projet pr√©sent√© √† la concertation.

    Sachant que le sch√©ma directeur ne jugeait l'installation d'une machine √† laver et d'un atelier de maintenance n√©cessaire que dans le cas de 20 positions de garages cr√©√©es (solutions 3 et 4 uniquement), en tant que riverain je suis extr√™mement choqu√©e que la solution de couvrir le site ¬ę¬†afin de minimiser l'impact sonore et paysager¬†¬Ľ (sch√©ma directeur page 79) qu'on pouvait pourtant adopter avec le financement disponible ait √©t√© d'ores et d√©j√† abandonn√©e par RFF de son propre chef au profit¬†:
    - d'une machine √† laver, qui repr√©sente une pollution sonore √©norme et sera qui plus est install√©e d'apr√®s les plans fournis par RFF, au cŇďur du lotissement, l√† o√Ļ le site est le plus √©troit, au plus pr√®s des pavillons

    - d'un atelier de maintenance (variante 2), qui représente une pollution sonore et visuelle non moins importantes, et qui mordrait qui plus est sur le terrain du golf.

    Et cela pour seulement 9 positions de garages créées.

    Je suis d'autant plus scandalisée que ces deux installations ont un impact nul sur la ponctualité et le nombre de trains au départ de la gare de Cergy le Haut.
  • Concernant le projet Samedi,21 Juin 2014 - 20:15
    Dominique Clavequin
    Pendant la réunion de concertation il nous a été dit que le cahier des charges du projet est le document intitulé "schéma directeur du RER A".

    Ce document validé par le STIF a fait l'objet d'une délibération, a été soumis à l'approbation des élus locaux par le biais du vote d'une motion.

    Il présente page 80 quatre solutions possibles (voir document annexé à cet avis):

    - solutions 1 et 2 : 10 positions créées, pas de machine à laver, pas d'atelier de maintenance
    - solution 3 et 4 : 20 positions créées + une machine à laver + un atelier de maintenance

    Le projet proposé à la concertation par RFF est celui-ci :
    - soit 9 positions de garage créées + une machine à laver
    - soit 9 positions de garage créées + une machine à laver + un atelier de maintenance

    Cette solution, que ce soit dans sa variante 1 ou dans sa variante 2 ne fait pas partie des solutions potentiellement retenues par le schéma directeur du RER A. En effet la création des infrastructures "machine à laver" et "atelier de maintenance" n'y est envisagée que dans l'hypothèse de 20 positions de garage créées.

    La solution proposée à la concertation par RFF donc engage des investissements non retenus dans le cahier des charges que constitue le schéma directeur du RER A (une machine à laver et un atelier de maintenance) au regard du nombre de positions de garages créées.

    - sur quelle délibération et sur quelle décision se fonde le projet présenté à la concertation ?
    - existe-t-il un autre document faisant office de cahier des charges et qui aurait été élaboré à une date ultérieure à celle du schéma directeur du RER A ?
    - la solution proposée à la concertation a-t-elle été soumise à l'accord des élus locaux, de la région, de l'état, qui financent le projet ?
    - cette solution a-t-elle été adoptée par le STIF et a-t-elle fait à ce titre l'objet d'une communication ultérieurement à la publication du schéma directeur du RER A ?


    il ressort de la lecture du schéma directeur du RER A que l'installation d'une machine à laver et d'un atelier de maintenance n'est pas justifiée pour 10 positions de garage créées et que la mise en place de ces installations n'a pas été prévue dans ce cas de figure.
    Je demande donc que ces installations soient retirées du projet, et ce d'autant plus qu'elles représentent en terme de nuisances une dégradation importante du cadre de vie des riverains.

    Réponse :

    Pendant la phase de Schéma Directeur, un benchmark a été réalisé intégrant plusieurs solutions sur le site envisagé : avec couverture, sans machine à laver… La solution présentée aujourd’hui est celle à 12 positions de garage qui a émergé comme la plus équilibrée au regard de tous les enjeux.
    La parcelle citée dans le schéma directeur appartient à la Communauté d'Agglomération de Cergy-Pontoise, comme le reste du terrain. L'impact sur le golf, et de la zone de passage, sont à évaluer pendant la concertation dans le cadre des ateliers d'octobre sur l'intégration du projet. L'impact économique sur le Golf étant pour le moment non avéré, nous ne pouvons le prendre en compte dans le bilan socio-économique du projet.
    Pour aller au-delà des propositions envisagées par RFF, la Ville de Courdimanche a sollicité un bureau d'études techniques, Rail concept, qui travaille actuellement sur des alternatives possibles au projet. Ces alternatives, feront l'objet de l'atelier du 10 septembre 2010. L’équipe projet de RFF envisage un travail comparatif avec les autres options qui pourront lui être soumises. La comparaison des projets sera réalisée sur la base d'une grille d'analyse multicritére intégrant notamment les critères listés par les riverains lors de l'atelier du 3 juillet 2014.
  • Concernant le projet Samedi,21 Juin 2014 - 18:39
    Dominique Clavequin
    Pendant la réunion de concertation il nous a été dit que le cahier des charges du projet de création de garages de rames à Courdimanche est le document intitulé "schéma directeur du RER A".

    Dans ce document on peut lire (page 79) :
    "dans l'hypoth√®se o√Ļ la gare puisse accueillir 20 rames doubles, il semble incontournable d'installer une machine √† laver et de cr√©er un atelier de maintenance"

    RFF propose à la concertation la création :

    - de 9 nouvelles positions de trains, ce qui amène le nombre total des trains garés à 12
    - d'une machine à laver
    - d'un atelier de maintenance.

    Le cahier des charges n'est donc pas respect√©. Pourquoi installer une machine √† laver et un atelier de maintenance pour 12 rames gar√©es alors que le sch√©ma directeur ne pr√©voyait cette installation que dans l'hypoth√®se o√Ļ le site accueillerait 20 rames ?

    Réponse :

    En 2008, la délibération du Conseil d’Administration du STIF, prévoit par RFF et Transilien, la production d’un schéma directeur, pour concourir à l’amélioration de la robustesse et la fiabilité de la ligne. Les aménagements que le STIF a jugés pertinents, en lien avec les financeurs des transports en Ile de France, ont été validés dans le schéma directeur du RER A.

    Le sommaire du schéma de principe du projet repose sur la délibération du STIF relative au schéma de principe et d'avant projet. La concertation nourrit ce schéma de principe qui est ensuite validé par le STIF après la concertation.

    Pendant la phase de Schéma Directeur, un benchmark a été réalisé intégrant plusieurs solutions sur le site envisagé : 10 à 20 positions, avec ou sans couverture, avec ou sans machine à laver… La solution présentée aujourd’hui est celle à 12 positions de garage qui a émergé comme la plus équilibrée au regard de tous les enjeux. Pour aller au-delà des propositions envisagées par RFF, la Ville de Courdimanche a sollicité un bureau d'études techniques, Rail concept, qui travaille actuellement sur des alternatives possibles au projet. Ces alternatives, feront l'objet de l'atelier du 10 septembre 2010. L’équipe projet de RFF envisage un travail comparatif avec les autres options qui pourront lui être soumises. La comparaison des projets sera réalisée sur la base d'une grille d'analyse multicritére intégrant notamment les critères listés par les riverains lors de l'atelier du 3 juillet 2014.
  • Concernant la concertation Samedi,21 Juin 2014 - 13:07
    Emmanuelle GLATRON
    Bonjour
    Quelles sont les instances de suivi et comment les riverains y sont-ils associés ?

    Réponse :

    Les riverains et autres parties prenantes au projet sont consultées par RFF dans les phases de consultation réglementaires ( concertation L 300-2, Enquete publique ) mais aussi écoutée dans un dialgoue continu en fonction des évolutions du projet.
    RFF, en lien avec ses partenaires, peut faire √©voluer le projet. En cas d'√©volution impactant fortement les fonctionnalit√©s ou le co√Ľt du projet RFF la valide au sein d'un comit√© de pilotage.
  • Concernant l'int√©gration urbaine Samedi,21 Juin 2014 - 13:05
    Marc-Olivier GLATRON
    Bonjour
    Nous sommes nombreux à nous interroger. Est-ce un bon emplacement?

    Réponse :

    Le terminus d'une ligne est l'emplacement le plus pertinent pour un garage de rames. Cependant, des alternatives restent possibles et seront étudiées en lien avec Rail Concept.
  • Concernant la concertation Vendredi,20 Juin 2014 - 21:15
    Marc GLATRON
    Qui est quand represente les interets des riverains dans les comités de pilotage du projet?

    Réponse :

    RFF a, en tant que ma√ģtre d'ouvrage, la responsabilit√© de l'adaptation du projet, en lien avec ses partenaires, et, le cas √©ch√©ant, l'√©change avec les personnes (riverains, usagers et leurs repr√©sentants) concern√©es par le projet . En cas de d√©cision entrainant une √©volution importante des fonctionnalit√©s ou des co√Ľts du projet, RFF la valide aupr√®s des membres du Comit√© de Pilotage.